Renaissance capillaire

“Vous savez mademoiselle, vous avez d’excellentes racines capillaires!”

Cette phrase, dite par mon dermatologue ,raisonne encore dans mon esprit et me donne le sourire aux lèvres. Pour ceux et celles qui sont abonné(e)s à ma chaîne YouTube, j’ai fait face à une chute et une casse capillaires inédites où j’ai vu mes cheveux tomber par paquet entre le 12 juin et fin novembre 2016.

Beaucoup ont pensé que c’était dû à mon dernier défrisage mais cette chute exceptionnelle a été causé par du stress. Cela fait près de 18 ans que je défrise mes cheveux et si cela avait été la cause de ma chute, j’aurais perdu TOUS mes cheveux.

Or, après les examens pratiqués par mon dermatologue, le couperet était tombé: j’ai bien fait face à du stress causé par ma situation professionnelle.

Le dermatologue m’avait conseillé du repos, d’arrêter la caféine, de manger moins gras, de faire plus de sport. Et surtout de manipuler au minimum mes cheveux avec une prise régulière de compléments alimentaires.

Et ses conseils ont porté leurs fruits, je le constate en observant mes cheveux qui retrouvent peu à peu, leur épaisseur d’antan.

Pour constater ces résultats, j’ai fait quelques ajustements dans ma routine capillaire…

 

  • MISER SUR LES PROTÉINES

J’ai recommencé à utiliser davantage des shampooings et de conditionners protéinés afin de fortifier mes cheveux. Le shampooing protéiné a pour rôle de bien laver le cuir chevelu  mais de le renforcer en surface. En effet, malheureusement, le cheveu afro (qu’il soit dénaturé ou non) est le cheveu qui a une implantation la plus superficielle (implantation sous l’épiderme de 2,5 mm): ce qui en fait un cheveu davantage fragile. C’est pourquoi, il est impératif d’incorporer des produits capillaires protéinés dans sa routine capillaire.

J’utilise aussi des soins profonds protéinés pour continuer à renforcer en profondeur mes cheveux. Je les applique une fois par semaine maximum. Je mets mon soin sous cellophane et je passe au casque chauffant pendant 15 minutes maximum avant rincer le soin.

Résultats: très peu de cheveux dans la baignoire et des cheveux plus forts.

 

  • MASSER DAVANTAGE MON CUIR CHEVELU

Le massage du cuir chevelu est quelque chose que j’avais délaissé par manque de temps. Pourtant, cette méthode a des avantages indéniables: il permet de détendre son esprit et il stimule la circulation sanguine.

Avec mon flacon applicateur d’huile de palma cristi (huile de ricin noire d’Haïti), cela permet de distribuer de façon efficace l’huile sur mon cuir chevelu sans surplus.

Masser quotidiennement son cuir chevelu stimule la croissance capillaire.

 

  • PRISE RÉGULIÈRE DE MON COMPLÉMENT ALIMENTAIRE “THE MANE CHOICE

J’avais négligé la prise de compléments alimentaires après le mois de mai car je multipliais les oublis et comme ma cure se finissait, j’avais décidé de ne pas renouveler ma cure.

J’avais attendu le Black Friday pour renouveler ma cure The Mane Choice que je suis avec grande attention. Par le passé, ces compléments alimentaires m’avaient fait le plus grand bien: mes cheveux poussaient épais et je perdais très peu de cheveux au quotidien ni pendant ma session de lavage hebdomadaire. Cela a eu un impact positif sur mes ongles puisqu’ils sont devenus plus forts et plus. Vous avez pu l’observer si vous me suivez sur mon compte Instagram.

 

  • BIEN HYDRATER MES CHEVEUX

L’hydratation capillaire passe par deux procédés: l’une externe, l’autre interne. Commençons par la source externe, il s’agit des produits capillaires. Je vous conseille de toujours avoir un shampooing, un conditionner, un leave-in (soin sans rinçage, ndlr) hydratant ainsi qu’une crème hydratante.

 

Ces produits permettent aux cheveux de retrouver une certaine souplesse, de les hydrater et de les démêler facilement. Éviter de prendre des produits contenants trop d’éléments chimiques (comme le sulfate, le petrolatum, le minéral oil et cie) car cela irrite le cuir chevelu et le dessèche. Privilégiez des produits contenant l’eau et la glycérine dans les 5 premiers ingrédients.

Passons à la source interne, il s’agit de la nourriture et des boissons. Boire de l’eau est très important pour bien hydrater votre corps de l’intérieur, cela vous évite d’avoir des crampes après l’effort physique et ça permet de regénérer les cellules de votre corps.

© Gabrielle Union Instagram

Boire au moins 1,5 litres d’eau est bon pour l’organisme. À côté de cela, il est important de réduire sa consommation de boissons gazeuses et d’alcool qui sont riche en glucides et autres sucres cachés. Une surconsommation de sucres a un mauvais impact sur sa santé (risque de diabète, de cirrhose du foie pour l’alcool) et ce n’est pas bon pour les cheveux.

Privilégier une alimentation variée sans vous priver de quelques plaisirs, l’important est de modérer voire de limiter les excès ainsi que d’allier le tout avec une activité physique hebdomadaire.

 

À très vite…

 


#YearOfYes with Lydexperience

Samedi dernier, je rendais enfin à la #BWLB (Business Women Leadership Brunch, Brunch de femmes d’affaires leader, ndlr) organisé par Lydexperience.

Le brunch avait lieu au sein du restaurant végétarien&végétalien Lula situé dans le 10e arrondissement de Paris. Je ne vais pas vous mentir mais j’ai eu une petite appréhension concernant le restaurant car je pensais que je n’allais pas manger à ma fin et ce ne fut pas le cas: bien au contraire. J’ai découvert des saveurs qui m’étaient inconnus et surtout, j’étais pleine d’énergie.

Patricia, la femme qui est à l’origine de Lydexperience et de ce brunch, nous accueille et nous invite à rejoindre le sous-sol. En arrivant au sous-sol, j’ai décroché un large sourire en voyant un beau livre: celui de Shonda Rimes.

L'année du Oui par Shonda Rimes

Si il y a bien un livre qui faisait partie de ma Book wishlist de l’année 2017, c’est bien le livre Year of Yes de la productrice américaine Shonda Rimes qu’on ne présente plus. D’ailleurs, la bloggeuse Danielle de Best of D en a fait une belle revue que je vous invite à lire.

On nous invite à nous asseoir et déguster un délicieux gâteau saupoudré de graines de pavot. Lors des brunchs, chaque participante doit se présenter brièvement: c’était un moment émouvant où il y a eu  à la fois des rires, des sourires mais aussi des larmes. C’est à ce moment, que l’on se rend compte qu’on est parmi un groupe de femmes venant de d’horizons et de parcours divers.

Le guest-speaker de ce brunch était Chanthavy Tan la créatrice de l’application mobile gratuite MelloPlot (disponible sur l’Apple Store et sur Google Play). MelloPlot est une application qui permet de faciliter les rencontres entre musiciens de tous bord comme la célèbre application de rencontres Tinder.

Chanthavy Tan: une femme inspirante

Chanthavy Tan est une jeune femme de 25 ans et qui est diplômée de la prestigieuse école de commerce l’EDHEC. Avec ses diplômes, elle aurait pu travailler dans les plus grands cabinets d’audit et de conseil mais elle a préféré se lancer dans l’entreprenariat et réaliser ses rêves. Depuis l’enfance, elle est passionnée de musique et elle a voulu allier le digital avec sa passion.

Le principe rôle du guest-speaker est de partager son expérience avec l’assistance et d’étayer les grandes lignes de son parcours. Et Chanthavy a osé prendre des risques en voulant faire de sa passion son métier. Elle a dû consentir à des sacrifices et a dû faire face à des personnes qui voulait copier son idée. Elle en a profité pour nous distiller de précieux conseils pour éviter certains pièges auxquels peuvent faire face les jeunes entrepreneurs.

Jus du jour fait par le restaurant Lula

Avec le hashtag #BWLB, vous pouvez suivre les interventions des Chanthavy mais aussi de Patricia de Lydexperience. Patricia intervenait pour nous amener à réfléchir sur nous-même, à réveiller cette partie de nous-même qui a peur de l’inconnu. Elle a vraiment le don de nous motiver avec des phrases marquantes.

Elle nous incitait à rédiger les interventions sur le cahier qui nous avait été donné au début du brunch pour que l’on garde une trace.

D’ailleurs voici quelques phrases qu’elle nous a distillé:

  •  “Suivre son cœur est la meilleure des stratégies”
  •  “L’échec permet de positionner le curseur vers des choses qui sont faites pour vous.”
  •  “Prenez le contrôle de votre vie, ne laissez pas les autres choisir votre destiné.”
  • “Quand les femmes s’entraident, elles peuvent réussir tellement de choses.”
  • “Rechercher les clés du succès en vous: copier ne sert à RIEN!”

Patricia nous a aussi incité à rédiger nos projets pour l’année 2017 afin qu’on puisse le visualiser et se rappeler de ses objectifs pour conclure la journée accompagné d’une boisson délicieuse.

S’en est suivi d’exercices pour nous inciter à utiliser des images que l’on devait coller sur un tableau pour visualiser nos objectifs pour l’année 2017

Avec Patricia de Lydexperience

On sort de cette expérience grandit, motivée, déterminée mais surtout avec un très grand sourire. J’ai envie d’appliquer cela pour l’année 2017 et pour le reste de mon existence.

À très vite…


Majestiquement coiffée

Ma coupe finale faite par Belinda

Le jeudi  24 novembre 2016, je me rendais à Chelles pour me faire des mèches.

À cause de mes déboires capillaires, mon dermatologue m’a préconisé de manipuler au minimum mes cheveux à cause de la casse que je subis depuis plusieurs mois. Et grâce à ses conseils, cela va beaucoup mieux.

Cela fait plusieurs mois que j’étais à la recherche de LA bonne coiffeuse pour me faire des tresses sans pour autant fragiliser davantage mes cheveux.

En deux ans, j’en ai testé trois dont deux où j’avais été bien coiffé mais bizarrement je ne m’y sentais pas à l’aise. Un de mes amis proches m’avait conseillé d’aller au Majestics Cosmetics. Je suis d’abord allé sur leur compte Facebook et Instagram afin de me faire ma propre idée du salon.

Mais avant de m’y rendre, j’ai dû rebrousser chemin à Saint-Denis pour changer la couleur de mèches car le vendeur avait eu la bonne idée de se tromper sur la couleur.

Une fois arrivée au salon, j’étais accueilli chaleureusement par le propriétaire de la boutique et du salon de coiffure Xavier et je me confondais en excuses à cause de mon retard d’une heure.

Il me dirige au sous-sol (le salon de coiffure se trouve à cet endroit) où m’attend la coiffeuse Belinda. Belinda me reçoit avec bienveillance et me demande quelle coiffure je souhaitais me faire.

J’avais pour habitude de faire des mèches avec une couleur classique (soit du noir soit du marron) mais je ressentais un besoin de changement. J’avais besoin de faire une coupe classique avec une couleur inhabituelle.

Pour ceux qui me suivent depuis plusieurs années, vous devez savoir que le violet est ma couleur préférée et je pense que Saori du manga Saint Seiya/Les Chevaliers du Zodiaque en est à l’origine.

Je demande à la coiffeuse de mettre les mèches violettes sur le devant et l’ensemble des mèches noires derrière. Je voulais aussi qu’elle brûle les bouts des mèches. Cette coiffure m’a été inspiré d’Instragram sous le hashtag #purpleboxbraids et de mon amie Estelle.

Belinda a dû utiliser 5 paquets d’Xpression de couleur 1 (noire) et 3 paquets d’Xpression de couleur violette pour l’ensemble de ma tête. Ayant beaucoup de cheveux, si je veux une coupe correcte, je dois mettre au moins 8 paquets de mèches.

Et je dois dire que j’étais tellement heureuse et satisfaite de ma coupe que je suis retournée samedi dernier pour me coiffer à nouveau.


J’en ai d’ailleurs profité pour poser des questions à Xavier, le fondateur de Majestics Cosmetics.

 

1. As-tu toujours vécu en métropole?

Je suis né à Paris mais j’ai été élevé par ma grand-mère  aux Antilles jusqu’à mes 6 ans. Ensuite, je suis revenu vivre sur Paris avec ma mère. Mais j’ai toujours garder des liens très fort avec ma grand-mère: c’est pourquoi je revenais souvent en Guadeloupe à Pointe à Pitre.

2. Quel était ton métier avant de devenir entrepreneur?

Avant de me mettre à mon compte, j’ai travaillé dans différentes entreprises: ce qui m’a permis d’ouvrir les yeux très tôt sur le monde du travail. J’ai été vendeur à Châtelet pendant des années notamment avec Mokobe du 113, à Crystal Palace puis à Ruffneck. J’ai été également agent de recouvrement.

Mon dernier emploi était chargé de clientèle au sein d’une mutuelle.

3. Pourquoi avoir choisi l’entreprenariat et pourquoi tu t’es lancé dans le monde de la beauté?

De nature sportive, j’aime relever des défis et un ami qui était dans le monde de la beauté afro m’a donné l’envie de me lancer. C’est à ce moment que l’aventure à démarrer. Être son compte est difficile mais l’envie de monter une structure de A à Z et le goût de l’aventure m’ont rapidement séduit. Je me formais le samedi au sein de sa boutique et le soir je regardais des blogueuses sur Internet afin d’apprendre et d’acquérir des notions.

4. Pourquoi as-tu choisi le nom « Majestics Cosmetics » pour ta boutique et ton salon de coiffure?

Le nom de ma société est venu d’un ancienne activité que j’avais plus jeune: je travaillais dans le street-wear. En effet, j’avais une marque de vêtement Majestics Wear avec laquelle j’ai pu faire plusieurs événements (notamment le sponsor d’un groupe de rap RS4, partenaire de nombreuses compiles, de soirées et concerts par exemple avec des artistes de renom comme Admiral T à Nantes). Du coup, j’ai voulu garder le même nom.

5. Pourquoi avoir choisi Chelles et non Paris pour ouvrir ta boutique et ton salon de coiffure?

J’ai choisi d’être en banlieue car il manquait cruellement de structures pouvant répondre aux besoins de la communauté. En cherchant dans cette zone géographique, j’ai fini par trouver ce local dans la ville de Chelles.

6. Quelles coiffures peut-on faire dans ton salon de coiffure?

Nous répondons à tout type de demande. Dans notre salon de coiffure, vous pouvez opter pour des soins pour vos locks, vos cheveux naturels et défrisés et pour des coiffures comme des tresses, crochet-braids et tissage.

7. Les hommes peuvent-ils se coiffer chez toi?

Oui, les hommes peuvent se faire coiffer au sein de Majestics Cosmetics.

8. Quelle est la tranche d’âge de ta clientèle?

Notre clientèle est large car nous recevons des enfants, des adolescents, des adultes et des personnes âgées.

9. Combien de coiffeurs travaillent dans ton salon?

Nous travaillons avec Yohan un coiffeur qui possède d’une grande expérience plus de 25 ans et ayant travaillé avec de grands noms tel que Pierre Yves Lilas et les salons Kanélia. Nous avons une coiffeuse Belinda spécialiste en tresses et tissages. 

De plus, nous mettons aussi en place des prestations sur cheveux naturels avec une spécialiste renommée et qui s’appelle Séphora Joannes. D’ailleurs, des ateliers sur cette discipline sont prévus courant 2017.

Et une assistante spécialiste des locks nous a rejoint pour répondre à toute les demandes.

10. Est-il nécessaire de prendre rendez-vous?

Concernant nos rendez-vous, le week-end, nous sommes vite complet: il est donc recommander de prendre rendez-vous.

 

À très vite…