J’ai réalisé que le salariat n’était pas fait pour moi…

Table des matières

 

Crédit Lakreyolita.com

Le 1er février 2019 marquait le premier jour de ma nouvelle vie professionnelle. Je lançais ma micro-entreprise en tant que blogueuse professionnelle.

  • L’ÉTAT DES LIEUX

Après plus de trois années en tant que fonctionnaire titulaire au sein de la Fonction Publique d’État , j’ai pris la décision de démissionner de mon emploi de fonctionnaire. Je l’ai fait pour embrasser le monde de la micro-entreprise.
C’est un énorme risque que je prends car je passe de la sécurité de l’emploi où je savais que chaque fin de mois à l’incertitude quant à l’émission de revenus.
Je ne regrettais JAMAIS d’avoir été fonctionnaire: cela m’a appris la rigueur. J’ai fait la rencontre de quelques personnes merveilleuses (avec qui, je suis encore en contact). J’ai pris plaisir à être au service des usagers: cela m’a appris à être plus sociable.
Le passage de nombreux concours m’a appris à:- me transformer en une personne qui nourrissait de grandes ambitions;
-à croire en mes capacités sensorielles et psychiques.

Crédit Lakreyolita.com
  • QU’EST-CE QUI M’A AMENÉ À FAIRE CE CHOIX “RADICAL”?

Tout d’abord, dès ma titularisation, j’ai eu beaucoup de soucis. J’ai eu un retard de paye dès mon arrivée. On m’a nommé à un poste pas vraiment prestigieux alors que j’étais arrivé 5e au concours interne.
J’ai subi du harcèlement moral qui a engendré un burn out à l’été 2016. Pour préserver ma vie et surtout ma santé, je me suis mise en arrêt maladie pendant 5 mois. Les humiliations, les dénigrements et les pressions m’ont poussé à prendre cette décision radicale.
Durant ces mois, j’ai décidé de souffler, de prendre du recul, de m’occuper de moi et surtout de me remettre en question.
Cette remise en question a été la première étape de mon investissement au sein de la Fonction Publique. Est-ce que j’étais faite pour cet emploi de fonctionnaire?  Ce travail me rend t-il heureuse?
La réponse était NON.

  • APPRENDRE À SE DIRE “OUI”

Avec ce “non”, j’ai voulu me dire “oui”. Oui à la félicité, à la motivation de se lever le matin avec entrain. Bref, je voulais retrouver cette joie de vie, ce sourire qui était six pieds sous terre à Marseille.
Je voulais reconquérir ma vie et pour récupérer cette vie qui m’échappait, il a fallu faire des choix.
Il fallait que je dise “non” à la Fonction Publique pour dire “oui” à ma vie. Cela peut paraître naïf mais parfois, certaines décisions sont bien plus faciles à prendre.

Crédit Lakreyolita.com
  • POURQUOI SE METTRE À SON COMPTE?

Tout simplement parce que j’ai finalement compris à l’aube de mes trente ans qu’il était temps d’arrêter de fantasmer sa vie. Je suis plutôt quelqu’un d’aventurier qui aimait prendre des risques.
Je n’ai pas eu peur d’aller vivre dans un pays étranger pendant un semestre ou d’aller habiter à plus de 900 kilomètres dans une ville où je n’avais aucun proche.
J’ai réalisé à quel point j’avais de l’audace: je tiens sûrement cela de mes grands-mères, de mes parents ainsi que de mes tantes.
Je me suis dit que c’était le moment de changer de cap. N’étant pas encore mariée,  maman et n’ayant pas d’amortissement de crédit immobilier à rembourser chaque mois. Je devais prendre CE risque MAINTENANT.
Depuis le mardi 18 décembre 2018 à 12h30, je sens que je ne suis plus la même femme. Ce jour-là, j’ai senti un souffle de liberté en moi.
Les matins démarrent avec un sourire et du sport. J’organise mon temps comme je l’entends. Je fais un travail qui m’anime et qui me passionne.
Plus de badgeuse, plus de justifications pour poser des jours de congés, plus de bonjour “sans sel, sans poivre”à des personnes qui n’avaient que du mépris pour ma personne.
Ce travail de créatrice professionnelle de contenus digitaux me rend si heureuse. Je sens que je suis faite pour ça. J’aime aider les gens et ce blog avec la chaîne YouTube ainsi que ma présence sur différents réseaux sociaux me permet de le faire à ma manière.
Je sais que je vais réussir dans ce que j’entreprends car quand je suis appliquée, déterminée et motivée, PERSONNE (sauf DIEU) ne peut m’arrêter à atteindre les sommets.
Je l’ai déjà fait avec les concours de la Fonction Publique alors pourquoi ne pas réitérer ces exploits avec ma micro-entreprise?
Pour conclure cet article, je vous dirais qu’il est important d’écouter notre intuition, de faire les choses avec envie et passion et de croire en soi.
À très vite…


6 réponses sur “J’ai réalisé que le salariat n’était pas fait pour moi…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi nous devons faire bloc derrière nos créatrices afro-françaises de contenus digitaux?

Créer un coin boudoir dans sa chambre: c’est possible!